Votre navigateur ne peut lire le fond sonore de cette page
Accueil

 

L' ADCBA

Cliquez ici pour couper le son >>>

 
...est une association "loi de 1901" destinée à rassembler toutes les bonnes volontés pour faire cesser les nuisances du bruit causées aux personnes demeurant dans le voisinage de l'autoroute A6 entre LE COUDRAY MONCEAUX et VILLIERS SOUS GREZ .

Sur ce site, vous pourrez vous procurer des informations sur la nature du bruit, ses conséquences, les moyens existants pour en diminuer l'impact sur les populations riveraines, consulter le dossier de presse ou bien adhérer à l'association.

 

> Carte détaillée <

 

Un peu d'histoire

La construction de l'Autoroute A 6 date des années 1963/64.

Les règles de l'environnement n'étant pas celles d'aujourd'hui, cette construction s'est faite à base de plaques de béton coulées hors sol, c'est à dire au dessus du niveau naturel du sol, ce qui a pour inconvénient de propager d'avantage le bruit.

Le bruit est depuis longtemps perçu comme la première nuisance environnementale. Une récente étude portant sur les effets du bruit sur le coeur démontre que pour chaque 10 décibels supplémentaires, le risque cardiaque augmente de 14 %.. C'est inquiétant !

Dans les années 1990,face à l'élargissement de l'autoroute et à l'augmentation constante du trafic, une équipe, sous l'impulsion de M.CRAPET alors résidant de Saint Germain sur Ecole, et de Mrs. GUYOMARD, PERNOTTE et RAVERY, décida d'engager la lutte contre les nuisances sonores de l'Autoroute A6, ce qui conduisit, en 1994, à la création de notre Association.

Bien des communes riveraines, par le biais de la 1ère charte du PNR, s'engagèrent par écrit aux côtés de notre association.

Face aux aléas de la vie, ADCBA connu des hauts et des bas.

Depuis quelques années, en harmonie avec nos élus, M. MIGNON notre député, M. MARLIN Député maire d'Étampes, M. WALKER notre conseiller général, notre association revient sur le devant de la scène et retrouve toute son activité, tout en restant totalement apolitique.

Pendant longtemps, l'action de notre association a porté essentiellement sur le tronçon allant de la sortie 12-PONTHIERRY jusqu'au Péage de Fleury en Bière.

Or, depuis l'automne dernier des résidents de VILLABE et du COUDRAY MONTCEAUX nous ont interpellés après avoir eu connaissance de notre existence et de notre volonté d'aboutir.

En conséquence, nous avons rencontré Mme MACGINI, Maire de VILLABE, laquelle spontanément s'est proposée de distribuer des invitations sur sa commune, Nous avons également rencontré M. GROS, Maire du COUDRAY MONTCEAUX qui a fait adhérer sa commune avec une donation forte et qui soutient notre Association par de multiples interventions auprès des administrations concernées.

Avec près de 1000 adhérents individuels auxquels s'ajoutent les adhésions collectives des communes du Coudray-Montceaux (4500 habitants), de Cely-en-Bière (1200 habitants) et de Nainville-les-Roches (450 habitants), le soutien des communes de Saint-Sauveur-sur-Ecole, Saint-Fargeau-Ponthierry, Soisys-sur-Ecole et Saint-Germain-sur-Ecole, ainsi que du Conseil Général de Seine et Marne, nous devenons une force non négligeable, ce qui nous a permis, entre-autres, d'être reçus au Ministère de l'Environnement - Direction des Transports Terrestres - par le Chef de projet de régénération de l'Autoroute A6 au sud d'EVRY. Au cours de cette entrevue, nous avons été inrformés qu'une somme de 11 millions d'Euros avait été inscrite au budget 2011 pour des travaux de réfection de l'autoroute A6, à partir de la sortie vers la N104 vers la cuvette de l'Essonne, ce qui implqiue la surélévation du pont du Coudra-Montecaux et de la sortie 12. Cinq autres pont devraient aussi être modifiés, étant donné que le nouveau revêtement aura une épaisseur de 14 cm. 

Le 16 février 2012, M. Thierry MARIANI, ministre des transports, est venu à St Germain sur Ecole nous présenter le calendrier des travaux et nous informer que la première tranche devrait débuter avant l'été.

Début juin 2012 ont commencé les travaux de refection de la première tranche allant de la N104 à la cuvette de l'Essonne, c'est une première victoire pour notre association, mais notre action ne s'arrête pas pour autant. Quatre autres tranches de travaux sont prévues, qui devraient s'étaler jusqu'en 2015.
Notre association restera vigilente et continuera à mettre en oeuvre tout ce qui sera en son pouvoir afin que l'Etat ne se désengage pas après la réalisation de la première tranche.

© 2014 - ADCBA